Actualités et communiqués

Des lettres aux enfants disparus en provenance de leurs familles

Mai, c’est le Mois des enfants disparus

1er mai 2018
Pour diffusion immédiate

Winnipeg (Manitoba) : Le Centre canadien de protection de l’enfance (CCPE) fera circuler des « Lettres des familles » durant le mois de mai pour souligner le Mois des enfants disparus. Ces messages écrits de la main d’un père, d’une mère, d’un frère ou d’une sœur sont particulièrement émouvants :

« J’écris cette lettre le cœur brisé, mais la tête froide. »
« Ne va jamais croire que nous t’avons abandonnée [...] nous n’avons jamais perdu espoir de te revoir un jour. »
« Ça fait tellement longtemps qu’on s’est vus. Tu ne te souviens probablement plus de moi, mais je veux que tu saches que pas un jour ne passe sans que je ne pense à toi. »

Les intervenants du programme EnfantsPortesDisparus.ca du CCPE donnent du soutien aux familles d’enfants disparus tous les jours, et plusieurs familles ont décidé de participer à cette campagne. EnfantsPortesDisparus.ca demande à tous de lire ces lettres et de les faire circuler à mesure qu’elles seront publiées tout au long du mois de mai, dans l’espoir de réunir les familles.

« Ces familles vivent des souffrances inimaginables et elles ont partagé avec nous ces beaux messages personnels pour que nous les partagions avec le reste du monde. Elles espèrent contre toute espérance que les gens se montreront solidaires et feront en sorte que leurs messages rejoignent le plus de monde possible, explique Christy Dzikowicz, directrice de MissingKids.ca. C’est le moins que l’on puisse faire. »

La campagne s’inspire d’une lettre de Diana Saunders à ses trois garçons – Adam, Trevor et Mitchell – qui ont été enlevés par leur père en 1996. Depuis que le CCPE a publié cette lettre sur Facebook, elle a été partagée plus de 10 000 fois dans le monde entier, donnant espoir à cette mère que ses garçons la verront un jour.

« Mes fils peuvent être n’importe où sur cette grande planète. Ça ma remplie de joie de constater que ma lettre récoltait autant de partages et de vues, confie Diana Saunders. Elle a fait le tout du monde et ça me donne espoir que mes fils la verront peut-être ou que quelqu’un qui les connaît la verra et la leur montrera. »

Le CCPE demande à tous de faire deux choses en ce Mois des enfants disparus :

  1. Partager les lettres des familles sur Facebook et Twitter

    Suivez le Centre canadien de protection de l’enfance sur Facebook et Twitter (@ProtegerEnfant) pour lire les lettres qui seront publiées tout au long du mois. C’est très réconfortant pour les familles de savoir qu’elles ne sont pas seules à chercher.

    « Ça me montre que le monde est rempli de personnes bienveillantes et qu’elles essaieront de nous réunir en retransmettant mon message et en priant pour nous », observe Diane Saunders.

    Les lettres seront aussi publiées à www.enfantsportesdisparus.ca/lettresdesfamilles tout au long du mois.

  2. S’abonner à l’AlerteEnfantsDisparus

    L’AlerteEnfantsDisparus peut être utilisée dans différentes affaires de disparition d’enfant pour lesquelles on juge utile d’alerter la population et de demander son aide. Elle est envoyée par courriel aux abonnés d’un secteur où la disparition d’un enfant a été signalée. Les Canadiens peuvent s’abonner à l’AlerteEnfantsDisparus au www.AlerteEnfantsDisparus.ca.

    « Si seulement je pouvais les entendre m’appeler maman encore une fois, mes prières auront été exaucées », conclut Diane Saunders.

Renseignements :

Communications, Centre canadien de protection de l’enfance

Téléphone :
204-945-8074

Courriel :
communications@protegeonsnosenfants.ca

-30-

Un mot sur le Centre canadien de protection de l’enfance : Le Centre canadien de protection de l’enfance (CCPE) est un organisme de bienfaisance national voué à la sécurité et personnelle et à la protection des enfants. Il a pour objectifs de réduire les abus pédosexuels et l’exploitation sexuelle des enfants, d’aider à retrouver les enfants disparus et de prévenir la violence faite aux enfants.

Un mot sur EnfantsPortesDisparus.ca : EnfantsPortesDisparus.ca relève de la Division de la sécurité des enfants et de la défense des familles (DSEDF) du CCPE. La DSEDF offre du soutien aux familles canadiennes après la disparition ou le retour d’un enfant, ou en cas d’abus pédosexuel ou d’exploitation sexuelle. La DSEDF travaille aussi avec les familles, les forces de l’ordre et les agences de protection de l’enfance dans un esprit de prévention et d’intervention en situation de risque de disparition ou d’exploitation sexuelle d’un enfant.